Rumination sur le silence

Le vent bruisse les feuilles dans les arbres, puis s’engouffre dans mes oreilles.

Les feuilles virevoltent au gré des courants d’air jusqu’au sol.

Mes semelles traînent tripotant les feuilles. Des effluves flottent vers mes narines.



« Le seul véritable silence est intérieur. » Sénèque

Une réflexion sur “Rumination sur le silence

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.