3 réflexions sur “La paix de Yannis Ritsos

  1. DILUTION
    Parfois les mots viennent tout seuls presque, comme les feuilles
    aux arbres –
    bien sûr, les racines, invisibles, la terre, le soleil, l’eau ont aidé
    à cela,
    et aussi les feuilles pourries du passé. Les idées, plus tard,
    viennent facilement par-dessus, comme sur les feuilles les araignées,
    la poussière
    et les gouttes de rosée scintillant d’une lumière équivoque.
    Sous les feuilles une petite fille éventre sa poupée nue ;
    une goutte de rosée tombe sur ses cheveux ; elle lève la tête, elle
    ne voit rien ;
    et seulement cette transparence froide de la goutte, diluée dans
    son corps entier

    Yannis Ritsos

    Merci Fernan pour ce choix ô combien délicat !

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s