Le jardin d’ombre en automne

Le Jardin botanique de Montréal est composé de plusieurs jardins très différents les uns des autres — la cour des sens, les jardins des vivaces, des nouveautés, des plantes médicinales et odoriférantes, des arbustes et buissons, les jardin alpin et aquatique, celui du ruisseau fleuri, ainsi que les jardins autochtones du Québec, les coins du Québec et de Montréal, celui des Premières nations du Québec, et enfin les Jardins japonais et chinois.

Il faut des mois, voire des années pour apprendre à l’apprivoiser, à toutes les saisons.

Il y a un jardin qui porte bien son nom. Le jardin de l’ombre n’attire que les amateurs avertis. Il est un peu en retrait des autres ; la plupart des visiteurs passent à côté sans s’en rendre compte, en se dirigeant vers la Maison des arbres. Il faut y aller en été. J’y suis allé faire un tour avant hier, pour la dernière fois cette année probablement.

Quelques images du temps qui passe…


Des hostas capturent des rayons d’un soleil de plus en plus bas à l’horizon…

Éclatantes

Les dernières fleurs de l’aconit

Les dernières fleurs de l'ancolie

Un coin discret, littéralement à l’ombre

Jardin d'ombre