Mon cheval pour un vélo

Laramie - Le train passe au bout de la rue
Le train passe, parallèlement à la 1st Street, au bout de l’avenue Grand. Si vous allez un jour faire un tour à Laramie. faites un détour jusqu’au Coal Creek Tap, là où passent les trains, au bout de l’avenue Grand : la bière, qui y est brassée localement, et la nourriture en valent la peine. On y sert aussi un excellent espresso.

Laramie, Wyoming – Lundi, le 27 juin 2016

Il y a cinq ans, j’ai traversé le nord du Wyoming, de l’Abri de l’ours ( comme les tribus indiennes appelaient déjà ce que les Américains ont nommé Devil’s Tower ) jusqu’à Yellowstone, en passant par Cody, la ville de Buffalo Bill.

Je venais de passer une semaine à traverser le Dakota du sud, où la présence des Indiens des Plaines de l’Ouest est manifeste. Au Wyoming, le contraste saute aux yeux : on est en pays cowboy. Les noms des lieux sont amérindiens : toutes les tribus qui peuplaient le pays avant le contact avec les Américains y sont représentées. Mais leur présence est minime.

Le secteur du centre historique de la ville de Laramie a conservé ses airs d’antan. On y a conservé un grand nombre d’édifices centenaires et on les entretient. C’est la nature des commerces qui change. Il faut bien s’adapter à la clientèle.

À l’accueil du musée, la jeune femme qui nous a suggéré quelques adresses où aller manger avait un parti pris pour des restaurants végétariens. Après que je lui eu demandé s’il y avait des restaurants qui n’étaient pas végé, elle m’a fourni l’adresse du café-bar, en admettant, avec un air un peu gêné, qu’elle le fréquentait pour partager des bières avec ses amis.

===

Les rues sont larges à Laramie ; elles témoignent d’une époque où le cheval était omniprésent dans la vie des gens. Aujourd’hui, ce sont les camions et les automobiles qu’on stationne en diagonale.

À Laramie, on est toujours en pays cowboy, comme au nord du Wyoming… Quoique… bien qu’il y ait des ranchs tout autour, c’est aujourd’hui beaucoup plus une petite ville universitaire. C’est peut-être pour cette raison qu’on y a troqué les chevaux, non seulement pour des trucks, de gros camions, mais aussi, plus récemment, pour des vélos.

Et c’est ainsi qu’on a modifié les poteaux qui servaient à attacher les chevaux autrefois, sur la rue, devant les commerces… et qu’on y attache dorénavant des vélos.

Laramie Wyoming - Stationnaire

7 réflexions sur “Mon cheval pour un vélo

  1. Le vélo mutation équine ? Symboliquement il y a du vrai avec cette différence que c’est le cavalier qui doit entraîner avec ses jambes les roues de sa monture. Une forme de justice après une longue existence ou Mister Cheval s’est colleté le quidam dans des rodéos jamais à son avantage !
    Bonne journée Fernan.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour certains, le rodéo est un sport. Pour d’autres, c’est la pratique d’une activité qui existe toujours dans les ranchs, encore aujourd’hui. Il y a toujours des rodéos. Il y avait un rodéo à Santa Fe au moment où j’y étais. Malheureusement, je n’ai pas pu y assister.

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s